EDF fait le ménage en interne suite à l'affaire d'espionnage de Greenpeace - Actualités CSO Actualités

EDF fait le ménage en interne suite à l'affaire d'espionnage de Greenpeace

le 10/04/2009, par reseaux-telecoms.net, Actualités, 250 mots

EDF fait le ménage en interne suite à l'affaire d'espionnage de Greenpeace

EDF résilie un contrat de veille passé avec la société Securewyse, spécialiste de l'intrusion informatique. L'électricien suspend deux responsables internes de la sécurité. Suite aux révélations de notre confrère Mediapart concernant l'espionnage d'un responsable de Greenpeace, EDF déclare - par communiqué - avoir effectué un audit interne et décidé par mesure de précaution, de relever provisoirement de leurs fonctions : - Pierre François, ingénieur protection de sites, - Pascal Durieux, son supérieur hiérarchique , responsable d'un service sécurité au sein de la Direction de la Production et de l'Ingénierie, L'objectif selon EDF est de garantir la sérénité nécessaire au bon déroulement de l'enquête judiciaire en cours relative à des faits d'intrusion frauduleuse dans des systèmes d'information. EDF affirme avoir découvert, dans le cadre d'investigations conduites en interne à la suite d'une récente perquisition, qu'un contrat de veille avec la société Securewyse, a été signé en dérogation aux règles du Groupe. Le contrat en question vient d'être résilié. Securewyse est une société suisse spécialisée dans la protection informatique et les accès mobiles aux données. La société affirme assister les entreprises à "protéger leur système d'information contre pannes et espionnage." EDF souligne qu'il réalise comme toutes les entreprises industrielles, une veille constante des informations susceptibles de concerner son activité dans le strict respect des dispositions légales. Et l'électricien finit son communiqué en condamnant toute méthode visant à obtenir des informations de manière illicite. Photo : la tour EDF à la Défense (D.R.) Lire aussi : Espionnage de Greenpeace : EDF se dédouane et désigne les responsables

T-Mobile authentifie de manière forte 15000 employés via leur mobile

L'opérateur mobile T-Mobile authentifie 15 000 collaborateurs via leurs téléphones mobiles. Les employés de T-Mobile

le 05/02/2013, par Jean Pierre Blettner, 341 mots

La cybercriminalité va faire l'objet d'un énième rapport du ministère...

Le ministère de l'intérieur entend mieux piloter la lutte contre la cybercriminalité. Le ministre de l'intérieur Manu

le 30/01/2013, par Jean Pierre Blettner, 222 mots

Mega déjà mis en cause pour violation de propriété intellectuelle

Le site de stockage et de partage de fichiers Mega a supprimé du contenu violant la propriété intellectuelle le

le 30/01/2013, par Véronique Arène et IDG News Service, 832 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...